SMITH

© SMITH, Spectrographies 009, 2015. Courtesy galerie Les Filles du Calvaire, Paris
 

SPECTROGRAPHIES

16.02.19−26.05.19

VERNISSAGE LE 15 FÉVRIER À 18H30

L’artiste français·e SMITH ( 1985) développe un travail où la métamorphose de soi prend une place centrale. Ses images poétiques invitent à la contemplation et évoquent le souvenir de corps absents. Similaires à des images de laboratoire, ses Spectrographies font référence aux nouvelles technologies qui nous permettent, par l’intermédiaire d’un écran, de regarder, d’échanger, de toucher des êtres pourtant physiquement absents. SMITH s’est armé·e ici d’une caméra thermique afin de poursuivre son exploration d’une anatomie transformée, cherchant à représenter un au-delà du corps. Ses photographies thermiques – ou thermogrammes – sont des spectres conjurant l’absence. Dans le film qui accompagne la série, un personnage déambule seul dans la nuit. Là aussi, le corps se transforme en fantôme, le manque devient une force plastique qui affirme sa présence par surbrillance. Dans ce face-à-face avec l’invisible, l’être disparu fait présence. Il s’agit pour l’artiste de convoquer la philosophie, la littérature, le cinéma, les sciences et la psychanalyse dans une œuvre qui donne à voir l’invisible.

L’exposition est organisée en collaboration avec la galerie Les Filles du Calvaire, Paris. Une interview de l’artiste par Joël Vacheron paraît dans la série « Pouvez-vous nous parler … », publiée trois fois par an par le MBAL.