Olivier Mosset / Grégoire Müller

© Grégoire Müller, 2020 Swimmer, 138,5 x 190 cm, huile sur toile, 2020. Tous droits réservés.
 

De la collection

24.10.20−31.01.21

New York, capitale artistique mondiale, est également la destination privilégiée de nombreux artistes suisses dans les années 1970-1980. Le peintre Grégoire Müller est parti à l’âge de
dix-huit ans pour Paris puis New York, comme critique d’art d’abord et artiste ensuite. Il y fréquenta les grands minimalistes, Richard Serra entre autres, avant de développer sa propre
peinture : un art résolument figuratif. Sa spécificité ne réside pas tant dans son choix de la nouvelle figuration, fasciné par l’art de Bacon et de Lucian Freud, mais plutôt dans son engagement politique et humanitaire. Pour lui, la peinture figurative doit rendre compte d’un état de la peinture, mais aussi de la réalité de la vie contemporaine et de son actualité. Ayant vécu et travaillé durant dix-sept ans dans la métropole, il y est rejoint par le peintre Olivier Mosset avec lequel il partage son atelier entre 1977 et 1982. L’artiste neuchâtelois prend à son tour part à la vibrante scène artistique new-yorkaise. Avec la même rigueur analytique qui caractérise ses premiers travaux, sa peinture explore alors les champs du monochrome – préoccupé par cette autre radicalité qu’est la couleur unique – et de l’abstraction géométrique, toujours minimale. 

Le MBAL réunit ces artistes au regard engagé sur le monde, à travers deux pièces de sa collection. 2020 Swimmer de Grégoire Müller – acquisition récente du MBAL – marque l’état d’esprit de ce début d’année, marqué par la COVID-19. Si au loin, l’architecture d’une grande ville moderne se dessine, cet homme au premier plan nage dans les vagues d’un océan. Est-il en train de couler ? Ou tente-t-il de s’échapper ? Par la force de sa composition qui résulte de la vigueur du geste pictural, Grégoire Müller exprime ici une remise en question des plus actuelles face aux grandes villes, devenues aujourd’hui symboles d’angoisse. Au dos la cimaise, HELP réalisé par Olivier Mosset en 2002 – et dont le « E » renversé fait écho ici aux évènements du 11 septembre 2001 – y offre un clin d’œil corrosif. Cet appel à l’aide est aussi celui du peintre, confiné en Arizona depuis
le début de la crise sanitaire. Comme souvent chez Mosset, cette pièce prend, au-delà des paramètres qui la définissent, un sens différent selon le moment et le lieu de sa réception.

Biographies

Le travail de Grégoire Müller (Suisse, 1947), représenté par la Galerie Jason McCoy (New York) et la Galerie Grob (Genève), a fait l’objet d’expositions personnelles remarquées dans des institutions culturelles. Ses œuvres font partie de collections publiques réputées, parmi lesquelles le MoMa à New York, le Kunsthaus à Zurich, le Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds, le Museo d’Arte à Lugano. 

Depuis près de 50 ans, Olivier Mosset (Suisse, 1944) expose régulièrement dans différents pays du monde. Une importante rétrospective lui a été consacrée au Mamco à Genève en 2020. Il reçoit le Grand Prix suisse d’art / Prix Meret Oppenheim en 2015.