ART IMPRIMÉ

Jonathan Delachaux, Un jour avec Naïma (vision de nuit), 2014, sérigraphie phosphorescente rehaussée à la main © Cyril Vandenbeuch
Marc Bauer, Abendland, 2006/2015, impression sur papier © Marc Bauer et Freymond-Guth Fine Arts Ltd.
Basics and Combinations, 2013, xylogravure, impression en relief © Claudia Comte / Photo: Annik Wetter
Somewhere, 2014, xylogravure © Jelena Sredanovi
Didier Rittener, 424 - Libre de droit, d'après L'Annonciation de Léonard de Vinci (1475), 2015, crayon gris sur papier calque
         

Triennale 2015

21.06.15−18.10.15

Xylographie, lithographie, sérigraphie, aquatinte, linogravure, héliogravure, eau-forte, thermogravure, offset, papier peint, gaufrage, impression numérique, etc. En 2015, l’art imprimé est définitivement multiple et orienté vers des pratiques mixtes. Celles-ci reposent parfois sur l’usage de techniques traditionnelles nécessitant une infrastructure et un solide savoir-faire ou s’aventurent vers des voies plus expérimentales, voire artisanales. Pour cette 8e Triennale de l’art imprimé contemporain, le Musée des beaux-arts du Locle propose une coupe transversale à travers la création actuelle suisse et internationale. Vingt-quatre artistes, sélectionnés par un panel d’experts dans l’art contemporain, explorent les ressources de l’art imprimé, passant de l’abstraction à la figuration, du minimalisme au réalisme, des techniques de la gravure classiques aux impressions hybrides.

Dove Allouche
John M Armleder
Marc Bauer
Manon Bellet
Karina Bisch
Marie-France Bonmariage
Marc-Camille Chaimowicz
Claudia Comte
DAS INSTITUT
Jonathan Delachaux
Antoine Dorotte
Patrick Graf
Mireille Gros
Amber Heaton
Marta Kubiak
Nicola López
Annabelle Milon
Mai-Thu Perret
Didier Rittener
Alexandre Singh
Lucy Skaer
Jelena Sredanovic
Amalia Ulman
Wolfgang Zät

 

Didier Rittener
Revenant

Particularité de la Triennale locloise, une exposition est offerte au lauréat de l’édition précédente (Prix de la ville du Locle). L’artiste suisse Didier Rittener (1969), qui s’est vu notamment remettre en 2013 à Paris le Prix Drawing Now, produit à l’occasion de l’exposition une œuvre inédite. Durant plusieurs siècles, la gravure a joué un rôle-clé dans la diffusion des images et a permis à des sujets et des styles de s’exporter entre ateliers et entre régions d’Europe. Le travail de Rittener s’inscrit dans cette tradition de reproduction des images par la copie à la main et ouvre une réflexion contemporaine sur l’idée de la recomposition et du mixage. Puisant dans la série « Libre de droits », Rittener fait pénétrer le visiteur dans le jardin de l’Annonciation, un espace « décalqué » de deux peintures de la Renaissance italienne, d’une part Fra Angelico, d’autre part Léonard de Vinci. En soustrayant le sujet et mettant en évidence son absence, l’espace devient à la fois décor et acteur. Interrogeant la reproduction et la représentation, l’œuvre de Rittener brouille définitivement les frontières entre l’imprimé et le dessin, le multiple et l’unique.

Prix de la Ville du Locle

Le Prix de la Ville du Locle 2015 a été attribué samedi 20 juin à Claudia Comte, artiste suisse âgée 32 ans.
Suite à une formation en arts visuels à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne, ECAL (2004-2007), Claudia Comte poursuit ses études à la Haute école pédagogique de Lausanne et obtient un Master en sciences de l’éducation (2008-2010). Ses travaux – des gravures, des sculptures en bois ou des peintures murales monumentales – ont en commun le motif de la ligne en zigzag. En 2012, elle est désignée lauréate du Kiefer Hablitzel Award, du Prix Mobilière ainsi que de l’UBS Art Award. L’année suivante, elle part en résidence à Johannesburg (Afrique du Sud) grâce au soutien de Pro Helvetia. Ses travaux sont présentés dans de nombreuses expositions collectives et monographiques en Suisse comme à l’étranger, notamment à Paris, Rome, Bruxelles et Glasgow. La galerie Gladstone basée à New York lui a récemment dédié une exposition intitulée No Lemon No Melon (2015). Cette année encore, elle inaugure sa première exposition consacrée à la vidéo à la Milieu Gallery à Berne. Claudia Comte vit et travaille à Berlin, elle est représentée par la Galerie    BolteLang à Zürich.

En attribuant ce prix, le jury a salué une série composée de 32 xylogravures intitulée Basics and Combinations. Pour réaliser cet assemblage fascinant, l’artiste a gravé différents motifs géométriques dans six matrices en bois puis a imprimé six estampes monochromes (cyan, vert, orange, magenta, violet et jaune). Ces « basiques » ont ensuite été combinés donnant ainsi naissance à de nouvelles couleurs et de nouveaux motifs ou « combinaisons ». Claudia Comte confronte ici deux pans de sa pratique : d’une part un travail pictural dans un vocabulaire issu de l’abstraction géométrique et d’autre part un travail sculptural plus brutal.

Le jury de professionnels était présidé par Nathalie Herschdorfer, directrice du Musée des beaux-arts du Locle et composé de Alexandra Barcal, conservatrice de la collection de gravures et de dessins de l’ETH (Zurich), Raynald Métraux, éditeur et imprimeur, fondateur de l’atelier éponyme (Lausanne), Miguel Perez, conseiller communal en charge de la culture (Le Locle) et de Didier Rittener, artiste et lauréat de la précédente édition.

La lauréate dispose dès à présent d’une année pour réaliser une exposition qui sera présentée en 2016 au Musée des beaux-arts du Locle.

Catalogue

Sous la direction de Nathalie Herschdorfer. Avec des textes de Alexandra Barcal et Marc-Olivier Wahler. Graphisme Gavillet & Rust/Devaud. 5 Continents Editions, Milan. Détails et commandes ici.

L’exposition bénéficie du généreux soutien de:

logo Triennale3

Le Musée des beaux-arts remercie également la Société des beaux-arts et du musée, les Affaires culturelles de l’État de Neuchâtel, la Fondation Famille Sandoz, ainsi que Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture.

 

Partenaire média :

logo Triennale2

 

Image d’en-tête : Wolfgang Zät, sans titre, 2014, taille d’épargne sur cuivre, 39,5 x 29,5 cm. Photo: Alexander Jacquemet.