LJUBODRAG ANDRIC

Ljubodrag Andric, China 9, 2013. © Ljubodrag Andric
Ljubodrag Andric, China 12, 2012. © Ljubodrag Andric
Ljubodrag Andric, Pingyao 4, 2015. © Ljubodrag Andric
     

MURS

19.02.17−28.05.17

Le travail de Ljubodrag Andric s’inscrit d’avantage dans l’histoire de la peinture que dans celle de la photographie. L’artiste photographie des murs de différentes villes du monde et pourtant ce n’est pas ce que nous retenons de ses oeuvres, toutes dénuées de présence humaine ou d’information en lien avec leur environnement. Ces images nous invitent à aller au-delà des détails qui sont donnés à voir (marques du béton, irrégularité des briques, salissures). Chez Andric, l’interchangeabilité des couleurs et de la lumière est centrale. Il est aussi question de matières, de textures, de lignes, de symétries et de surfaces. Quant au sens à donner à ces images, il s’enveloppe de mystère et se dérobe volontiers à nous.

L’exposition de Ljubodrag Andric, né à Belgrade en 1965, s’inscrit dans la programmation du Printemps culturel neuchâtelois consacré en 2017 aux Balkans.

printempsculturel2