Hiroshi Sugimoto

Hyena-Jackal-Vulture, 1976 © Hiroshi Sugimoto. Courtesy Gallery Koyanagi
Al. Ringling, Baraboo, 1995 © Hiroshi Sugimoto. Courtesy Gallery Koyanagi
Carribean Sea, 1990 © Hiroshi Sugimoto. Courtesy Gallery Koyanagi
     

Past and Present in Three Parts

06.11.16−29.01.17

L’exposition Past and Present in Three Parts présente l’œuvre de l’un des artistes les plus importants d’aujourd’hui : le Japonais Hiroshi Sugimoto (1948), connu pour ses images minimalistes de salles de cinéma et de paysages marins, séries commencées il y a 40 ans et intitulées respectivement Theaters et Seascapes. L’exposition est consacrée à ces deux séries majeures auxquelles s’ajoute une œuvre issue des Dioramas qu’il a photographiés au Musée d’histoire naturelle de New York. L’œuvre de Sugimoto est une invitation à la contemplation. A première vue, ses photographies semblent simples à saisir mais plus on s’y attarde, plus elles se complexifient, stimulant à la fois la vision et l’intellect. Ses salles de cinéma montrent une suite d’écrans vides, alors même que Sugimoto photographie pendant les projections, calant le temps d’exposition de ses prises de vue sur la durée du film. Il est ainsi parvenu à “condenser” des centaines de milliers d’images – celles du long-métrage – en une seule image. Il ne reste à voir du film qu’un rectangle blanc, symbole de l’espace existentiel que constitue la salle de cinéma. Dans la série des Dioramas qui réunit la fiction et le réel, l’artiste questionne le vrai, notion intrinsèque à la photographie. Dans les paysages marins réalisés autour du monde, seul l’air et l’eau nous sont donnés à voir. A travers ces vues du ciel et de la mer – une expérience visuelle que nous connaissons tous – l’artiste interroge à nouveau l’espace, le temps et la perception.

Les œuvres de Hiroshi Sugimoto se trouvent dans les collections de musées aussi prestigieux que le Tate Modern (Londres), le Metropolitan Museum of Art (New York) et au Getty Museum (Los Angeles).

L’exposition est organisée avec la collaboration de la galerie Koyanagi à Tokyo. L’ensemble de nos expositions a reçu le soutien de la Loterie Romande, de la Ernst Göhner Stiftung, de la Ernst und Olga Gubler-Hablützel Stiftung, de Pro Helvetia ainsi que de la Fondation du Casino de Neuchâtel.