la grande table

   

Architecture, de quelle image parle-t-on?

02.10.16

11h00

Dès l’invention de la photographie au 19e siècle, les architectes voient en ce médium un outil privilégié pour documenter les phases de leur projet ou le résultat final de leurs constructions. La photographie d’architecture a droit à un chapitre entier dans tous les bons livres d’histoire de la photographie. En quoi l’image d’architecture diffère-t-elle selon qu’elle soit le résultat d’une commande (d’un architecte) ou d’une documentation libre (d’un photographe) ? Cette Grande Table réunissant architectes et praticiens de l’image s’inscrit dans le cadre de l’exposition de photographie ArCHitectures qui présente les projets des meilleurs architectes suisses d’aujourd’hui.

Entrée libre, ouvert à tous!
Suivi d’un brunch : adulte 12.- / enfant : 5.- (inscription conseillée)

Un événement organisé avec la Galerie C, Neuchâtel.

Invités:

Yves André – Photographe

Après avoir effectué des études de dessinateur-géomètre, Yves André décide de faire de la photographie son métier. Ses premiers travaux photographiques sont liés à la pierre, à la roche et au sable. C’est pourquoi il se dirige, naturellement, vers l’architecture. Ainsi, il travaille pour le Musée d’Archéologie de Neuchâtel, documente les grands chantiers de fouilles liés à la construction de l’autoroute A5 et suit le chantier d’Expo.02. De ses travaux d’arpentages et de ses relevés archéologiques, il garde un sens aigu du terrain et s’en sert pour élaborer ses images, quel que soit leur propos. Depuis quelques années, il conduit une enquête photographique sur les modifications que l’architecture occasionne à l’échelle du paysage tout en continuant à photographier la pierre en Suisse, à Carrare ou en Bretagne.

Christophe Catsaros – Critique d’architecture et rédacteur en chef de la revue Tracés

Christophe Catsaros est journaliste et critique d’architecture. Après des études de philosophie à l’Université de Nanterre à Paris, il enchaîne les expériences de commissaire d’expositions aux Pays-Bas et d’enseignement de la philosophie à l’Ecole supérieure d’art de Cambrai. Depuis 2011, il est le rédacteur en chef de la revue romande Tracés.

Marco de Francesco –  Créateur d’images et architecte

Marco de Francesco est architecte, diplômé de l’EPFL. Il exerce dans un premier temps sa profession chez MVRDV à Rotterdam. Puis, dès son retour en Suisse, il s’établit comme indépendant en se spécialisant dans le traitement de l’image pour des cabinets d’architecture. Ainsi, il crée des modèles 3D afin de générer des visualisations numériques de plans. Aussi à l’aise sur un ordinateur qu’avec du papier, il est régulièrement sollicité par des journaux, magazines et guides pour leur fournir des illustrations à la main. Depuis trois ans, il développe, parallèlement à son activité professionnelle, une expression graphique conjuguant photographie et encre de Chine.

Matthieu Gafsou – Photographe

Après un master en cinéma, littérature et philosophie, Matthieu Gafsou étudie la photographie à l’Ecole d’arts appliqués de Vevey. Il participe dès 2006 à de nombreuses expositions personnelles et collectives, et publie cinq livres pour lequel il reçoit, en 2009, le prix de la Fondation HSBC pour la photographie. Matthieu Gasfou produit, entre autres, des séries de photographies questionnant les ironies, les cohérences et les incohérences de l’architecture, laquelle oscille parfois entre tradition et modernité. Depuis 2012, il enseigne à la Haute école d’art de Lausanne (ECAL).

Matthieu Jaccard – Architecte et historien de l’art

Matthieu Jaccard est architecte et historien de l’art indépendant. Commissaire d’exposition, enseignant, conférencier, il développe ses projets dans toute la Suisse, ainsi qu’en France. Son activité s’attache à la mise en perspective, sous des formes diverses, de la production architecturale et artistique au regard d’enjeux sociaux, politiques ou économiques contemporains.

Antoine Robert-Grandpierre – Architecte

Antoine Robert-Grandpierre est architecte, diplômé de l’EPFL. En 2002, à Lausanne, il fonde LOCALARCHITECTURE avec deux collaborateurs. Cet atelier développe une architecture qui explore la notion de « présence » d’un bâtiment, au travers d’une relation forte entre la forme et la structure. Il s’est fait remarquer au niveau national et international au travers de concours et de nombreuses publications. Il remporte de nombreuses distinctions, notamment trois bâtiments primés au Best Architects Award de 2015, le Prix Lignum 2015 ou encore la Distinction Romande d’architecture (DRA) en 2006.

Joël Tettamanti – Photographe

Le photographe Joël Tettamanti est un véritable citoyen du monde : il voyage beaucoup, mais toujours à son propre rythme. Il prend son temps afin d’explorer et de documenter ses découvertes, passant d’une nature préservée aux centres d’agglomérations, où la civilisation rationnelle et construite rencontre des formes naturelles. Depuis ses études à l’ECAL en communication visuelle et photographie, il arpente toutes les régions du globe en quête de lieux qui, une fois révélés, semblent, en quelque sorte, surréalistes ; ils montrent à quel point l’absurde et la beauté peuvent se côtoyer. Avec son point de vue si particulier sur le monde, Tettamanti est un collaborateur régulier des magazines Wallpaper et Monocle. Son travail a été exposé dans toute l’Europe, en Afrique et aux Etats-Unis, et fait partie de collections publiques et privées